819 243-2117

« Ce qu’il y a devant nous et ce que nous laissons derrière, cela est peu de chose comparativement à ce qui est en nous, et lorsque nous amenons dans le monde ce qui dormait en nous, des miracles se produisent. » Henry David Thoreau

J’aime beaucoup cette citation de Henry David Thoreau, ce philosophe du 19ème siècle qui a inspiré d’illustres personnages comme Gandhi et Martin Luther King.

Si vous faites partie des gens qui ont du temps à eux dans ce contexte de confinement, je vous invite à profiter de ce moment privilégié pour vous rapprocher de vous-même et, en quelque sorte, faire votre propre connaissance – comme l’avait fait Thoreau lorsqu’il s’était retiré au fond des bois pour goûter à qui il était vraiment, pour réfléchir loin des tracas de la vie active et bruyante – .

Ce contexte de pandémie bouleverse universellement les êtres humains. Mais il y aura un après pandémie. Et c’est en sachant qui vous êtes vraiment en tant qu’individu que vous pourrez agir et participer – nous l’espérons – à un monde plus harmonieux, plus juste, plus équitable, plus respectueux les uns des autres, plus respectueux envers la planète.

La citation de Thoreau amène les questions suivantes :

Que voulez-vous laisser derrière vous ?

Que voulez-vous devant vous ? 

Qu’y a-t-il en vous ?

Pour répondre à ces formidables questions, je vous invite à vous donner un rendez-vous avec vous-même tous les jours durant 21 jours, le matin de préférence, pour une vingtaine de minutes.

Procurez-vous un cahier dans lequel vous écrirez sans retenue, libre de tout jugement et que vous rangerez dans un endroit privé.

Pour vous aider dans votre réflexion, une première piste est de vous rappeler que l’humain a des besoins fondamentaux à combler. Il y a tout d’abord des besoins fondamentaux universels de sécurité tel qu’avoir un toit sur sa tête, de la nourriture, un environnement sans danger ainsi qu’avoir un groupe d’appartenance. Une fois ses besoins de sécurité garantis, l’être humain a un besoin fondamental de s’exprimer individuellement : exprimer son intelligence à travers ses talents, ses qualités, ses préférences, ses compétences ; à travers sa spiritualité : liberté de conscience, donner un sens à sa vie.

Comme deuxième piste pour votre réflexion quotidienne, voici des thèmes et des questions couvrant les grands domaines de la vie :

  • Couple : comment vous sentez-vous actuellement ? Échange, écoute, complicité, sexualité : qu’en est-il ?  Célibat : comment l’assumez-vous ?
  • Famille : enfants, frères et sœurs, parents, belle-famille : comblé, débordé, équilibré ?
  • Social, loisirs, plaisirs : qu’en est-il ?
  • Santé : quand la pandémie s’est annoncée, comment était votre santé mentale ? Comment vous sentiez-vous physiquement ? Reposé, plutôt stressé ?
  • Environnement : l’endroit où vous habitez, la maison où vous demeurez : cela correspond-il à votre idéal de vie ?
  • Argent : le montant que vous gagnez ou celui que vous voudriez gagner correspond-il à celui que vous êtes capable de produire ? Si vous en voulez plus : en quoi ce montant contribuera-t-il à votre épanouissement ?
  • Carrière : le travail que vous occupez huit heures par jour vous permet-il d’exercer vos talents, d’offrir ou de développer votre expertise ? Comble-t-il votre désir d’accomplissement ?
  • Spiritualité : comment êtes-vous connecté à votre sagesse intérieure, votre créativité ? Votre vie a-t-elle un sens pour vous ?

 

Bas les masques ! – 21 jours plus tard

Vous sortez d’une réflexion de 21 jours et vous avez assez de matériel pour faire le point de votre situation.

Continuez avec votre habitude d’écrire 20 minutes par jour en prenez soin de nommer les grands chapitres de votre vie actuelle.

Si cela ne fait pas déjà partie de votre vie, ajoutez à votre dernière semaine d’écriture une quinzaine de minutes de spiritualité (méditation, prière, chant, marche silencieuse…).

Dans ce moment privilégié de forte connexion avec votre sagesse intérieure, répondez par écrit aux questions suivantes :

Que voulez-vous derrière vous ?

Que voulez-vous devant vous ? 

Qu’y a-t-il en vous ?

Ce confinement imposé aura eu un très grand mérite : celui de rompre avec vos anciennes habitudes. Par ailleurs, il y a en vous un sage à la fois courageux et entreprenant qui ne demande qu’à vous accompagner tous les jours de votre vie pour autant que vous lui laissiez le droit de s’exprimer.

Vous verrez, tout va bien aller !