819 243-2117

Dans les défis rencontrés par mes coachées, ce qui pose problème,c’est souvent la relation à l’autre.

Comment se sentir en harmonie dans sa relation avec les autres alors que l’on est perturbée par leurs propos ou leur histoire ?

Récemment, j’ai eu le privilège d’assister à un webinaire animé par Robert Dilts, figure de proue de la PNL (programmation neuro-linguistique). Cette présentation portait sur le coaching génératif (PNL de la troisième génération).

La PNL de base est orientée vers le futur, les solutions, et les actions à entreprendre. Avec le coaching génératif, on considère de multiples formes d’intelligence : le corps, les sens, les aspects cognitifs (connaissances, langage, système de croyances) et aussi l’environnement (familial, culturel, médias sociaux, technologies).Toutes ces formes d’intelligence s’additionnent pour former des filtres et c’est à travers ces filtres que nos histoires se construisent.

Un autre élément important considéré dans le coaching génératif, c’est la philosophie de l’aïkido. Sachez que l’aïkido est un art martial japonais qui consiste à accueillir l’obstacleen utilisant l’énergie de l’adversaire pour réduire à néant son agression plutôt que de la combattre.

Comment le coaching génératif peut-il aider une personne à se sentir bien à l’intérieur lorsqu’elle fait face à une agression extérieure ?

Pour répondre à cette question, je vous propose un exemple : Imaginez Marie, une employée en poste depuis quelques mois au gouvernement. Un matin, à son arrivée au bureau, son patron demande à la rencontrer. Il est impatient et sous pression. Le dossier qu’il remet à Marie semble hors de sa charge de travail et de plus, l’échéancier est peu réaliste.

On imagine très bien les pensées et les tensions qui pourraient se produire dans le corps de Marie : crispation, regard inquiet, peut-être un sentiment de colère ou une peur de ne pas être capable de répondre aux attentes,ce qui progressivement, pourrait conduire à une baisse d’estime personnelle.

Dans ce cas de figure, Marie vit un blocage neuro-musculaire :elle est paralysée, son flux d’énergie est bloqué.  La situation s’est déroulée tellement vite qu’elle n’a rien vu venir et tout son être a réagi instinctivement.Noyée dans ses émotions, Marie n’est pas du tout consciente que ses propres filtres cautionnent en quelque sorte la demande qu’elle vient de subir.

Aidons Marie à l’aide d’un coaching génératif :

La première chose à proposer à Marie, c’est d’accueillir l’obstacle, de prendre conscience de son malaise,reconnaître les tensions, les situer dans le corps, les nommer. Elle doit porter attention à ce qui se passe en elle, et autour d’elle. Elle peut y parvenir en se concentrant sur sa respiration.

L’étape suivante est celle de se poser précisément la question suivante : « Quelle est l’intention positive de me sentir comme ça ? ».  Dans notre exemple, la réponse pourrait être : « me protéger ».

Le fait de reconnaître l’existence de son mal-être, d’en prendre soin, d’avoir de l’empathie pour elle-même va permettre à Marie de se détendre.

C’est ce mouvement de recul qui permet à Marie de s’observer et de retrouver ses moyens. Régénérée et pleine d’assurance, Marie va être en mesure de réfléchir en termes d’objectifs et décider d’un plan d’action.

Conclusion : S’observer est un acte nécessaire, car l’essentiel nous arrive de notre monde intérieur.

Le fait d’observer vos pensées avec compassion et tendresse, de vous écouter pleinement est le meilleur chemin pour discipliner votre esprit et devenir une bonne compagne pour vous-même.En étant une bonne compagne pour vous-même, il vous sera plus facile d’être bien avec les autres.