819 243-2117

« Lorsque les mots ne viennent pas au bord des lèvres, ils s’en vont hurler au fond de l’âme »

-Christian Bobin

Pour plusieurs d’entre nous, exprimer ce qui se cache au fond de soi est souvent difficile car certaines peurs peuvent bloquer l’expression des sentiments ou l’accès aux émotions. Pour y parvenir, il est avantageux de se tourner vers des outils qui, tout doucement, nous aident à cheminer dans un climat serein.

Dans cette infolettre, j’aimerais vous présenter les outils SATI* que j’utilise volontiers lorsque mes coachés rencontrent un blocage ou lorsqu’ils ne savent pas dans quelle direction cheminer.

*Système d’Apprentissage de Transformation de l’Individu

De gauche à droite, différents outils utilisés pour susciter le dialogue: mots-clés (impatience…), cartes-indices (dessins+mot), questions ouvertes (Qu’est-ce qui pourrait te sécuriser… ?), cartes-actions (écris 3 obstacles qui t’empêchent de faire ce que tu veux; trouve 3 raisons valables pour le faire) et cartes ouïe-dire (j’ai ouïe-dire que ce qui fait mal à un grain de pop corn, c’est refuser d’éclater). À partir de ces différents outils, la personne évolue en toute sécurité et à son propre rythme. Cet aspect ludique donne à la méthode toute sa puissance car ça permet de contourner avec douceur les résistances, les doutes ou les hésitations. Pour comprendre comment ces outils peuvent aider une personne à sortir d’une impasse ou à trouver une nouvelle direction, je vous propose une mise en situation.

Dans cet exemple, la personne fait face à une problématique professionnelle assez simple, mais pour laquelle elle ne trouvait aucune solution qui lui convenait. Voici le contexte : Annaëlle, ayant la gestion de plusieurs employés dans une agence de publicité, manque de confiance en elle pour faire des demandes claires car elle a peur de déranger leurs habitudes et de se les mettre à dos. À partir d’une fiche de travail, Annaëlle nomme son objectif : « Je veux arriver à diriger efficacement mon équipe tout en préservant une bonne ambiance de travail » Annaëlle pige un mot-clé : les parents Ce mot-clé suscite le commentaire suivant : C’est exactement ça, dans ma famille, il n’y avait pas de directive. Annaëlle pige une question ouverte : Pourquoi suis-je insatisfaite ? 

Pour répondre à cette question ouverte,

Annaëlle pige une carte indice (ci-contre)

Celle-ci suscite le réflexion suivante : Je vois de la colère dans la couleur rouge, le bonhomme est dans le noir. Mais il a les mains bien appuyées sur les hanches, il est solide à l’intérieur, il a de la force. Puis, elle dessine la carte. Suite au dessin, elle poursuit sa réflexion : « l’ombre, c’est les émotions des autres, ça ne m’appartient pas. »

Annaëlle pige une deuxième question ouverte :Comment je m’occupe de mes besoins ?

Pour répondre à cette question,

Annaëlle pige une deuxième carte-indice (ci-contre)

 Devant cette carte, Annëlle prend une pause et fait le commentaire suivant :

« J’utilise le prétexte de l’émotion des autres pour ne pas prendre la responsabilité de faire des demandes claires à mes employés. »

Annaëlle pige une carte-action (ci-contre)

Réfléchissant à ce qui lui est suggérée sur cette carte, Annaëlle se fait le plan d’action suivant : « Cette semaine, j’assume mon rôle de cheffe et je demande clairement à mes employés des ajustements d’horaire. Je vis avec le possible mécontentement de l’un ou de l’autre. Je me fais confiance dans mes décisions. »

Annaëlle pige une carte ouïe-dire (ci-contre)

Annaëlle fait le constat suivant :

« C’est vrai que j’en ai tellement ras-le-bol à mon travail, que cela est en train de nuire à ma santé. »

Résumé du Coach :

Dans cet exemple, grâce au mot-clé, Annaëlle a identifié une façon de faire qui lui vient de sa famille mais qui ne lui rend pas service dans son emploi actuel. À travers l’interprétation qu’elle fait des cartes-indices, elle met à jour de la colère en elle et comprend qu’elle prend en charge les émotions des autres, ce qui l’empêche d’assumer son vrai rôle qui est celui de donner des directives fermes à ses employés. Elle a aussi réalisé qu’elle se sent forte à l’intérieur d’elle-même, ce qui va lui donner l’élan dont elle a besoin pour pouvoir donner des directives claires. La carte-action l’amène à choisir un plan à la mesure de ses capacités. Pour compléter son processus d’apprentissage, son interprétation du ouïe-dire vient lui confirmer que le statu quo n’est plus acceptable.

En conclusion, les outils SATI sont complémentaires entre eux. L’un ou l’autre des éléments provoquent des prises de conscience. Avec l’accompagnement du Coach, le Coaché est capable de se voir, s’entendre et de se laisser toucher par sa propre vérité. En choisissant un plan d’action lié aux prises de conscience, un vrai changement est amorcé pour lui permettre l’atteinte de ses objectifs.

Chaleureusement,

Odile